Histoire et Patrimoine de Sedzère

Histoire

Le recueil Lo Noste Bearn, de Hubert Dutech rapporte que "le village est mentionné dès le XIIème siècle sous le nom de Cezere, qui pourrait provenir de cezeria, désignant un "lieu planté de pois chiches". Ce village à la grande superficie est situé sur une ligne de coteaux orientés nord/sud, dominant à l'ouest la vallée du Gabas.

Malgré la terre ingrate sur laquelle il reposait, Sedzère comprenait une quinzaine d'oustaüs au Moyen Age". Aujourd'hui 16 exploitants agricoles se partagent 850 ha.

 

Un dépôt militaire, de munitions, d'une superficie de 57 ha, occupe une partie de la lande de Darré entre la Souye et la limite communale de Ouillon.

Patrimoine

Constance de Canet

Originaire du village, cette jeune femme ne fût pas connue pour ses indéniables talents de peintre. Elle laissera au village, directement ou par le biais de ses descendants, deux oeuvres : 

  • Le Christ Allongé : cette oeuvre est conservée en l'église de Sedzère
  • La laitière : ce tableau est exposé à la maison du village

Église

Classé monument historique, l'édifice date du XIème siècle.

Reliques de Saint Sabin

Conservées en l'église de Sedzère. Elles sont exposées lors des fêtes du village.

Vestiges de fortifications

On devine, près de l'église, les vestiges d'un ensemble fortifié quadrangulaire avec enceinte et fossés, pouvant correspondre à un camp protohistorique. Cet ensemble est couramment appelé le Camp de César bien que sans lien apparent avec ce dernier.